smartphone-1987212_1920.jpg

Des solutions dans l’accompagnement au changement

Aujourd’hui, les institutions qui accompagnent des jeunes dans ce parcours de changement et de maturation ont bien compris qu’on ne change pas si l’on n’a pas l’accord, au moins tacite, de la famille d’où l’on vient. Le « travail avec les familles » fait maintenant partie des outils d'intervention. Nous avons appris  à rencontrer les parents, pour construire ensemble des scénarios alternatifs aux difficultés qui s’imposent dans les dynamiques relationnelles.

Pourtant, dans ces histoires familiales souvent si complexes, nous pouvons voir l’influence de ce qui se transmet à travers les générations. Travailler sur le présent, oui. Mais il nous faut aussi pouvoir intégrer et métamorphoser le passé. Eclairer les blessures anciennes pour libérer les vies d’aujourd’hui. Repousser les frontières de ce qu’un regard clinicien peut observer. Plonger dans les inconscients de ces familles meurtries pour permettre à chacun.e de trouver une bonne place.


Depuis les débuts de la psychothérapie, de Freud à Yung en passant par Moreno, Satir ou Nagy, ces répétitions transgénérationnelles ont été repérées comme des freins puissants dans les processus thérapeutiques. Mais nous manquons singulièrement de moyens pour intervenir à cet endroit, mettre en lumière les liens cachés, et agir pour libérer chacun.e de ces influences transgénérationnelles.

L'approche que nous utilisons et enseignons offre 2 outils essentiels :

Les « principes systémiques » éclairent notre compréhension de ce qui dysfonctionne dans les systèmes que nous rencontrons. Inclure chacune et chacun, à une place juste, en veillant à l'équité des échanges : partout où ces principes sont blessés, cela désigne le lieu d'un travail nécessaire.

Et les techniques de « mise en représentation » offrent un outil pour intégrer et mettre directement en travail ces influences dans nos prises en charge.

En extériorisant les images que nous portons en nous, que ce soit d’une famille, de notre équipe professionnelle … nous voyons se révéler des dynamiques relationnelles que nous n’imaginions pas. En transformant ces images à l’extérieur, nous acquerrons des représentations neuves, pour ajuster nos postures professionnelles au plus proche des besoins réels des systèmes. Et nous nous libérons des places stéréotypées dans lesquelles les dynamiques familiales voudraient nous figer.